100 pts
1° position

100 pts
1° position

100 pts
1° position

100 pts
1° position

100 pts
1° position

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une Histoire sans Fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptySam 21 Juil 2018 - 16:56

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
Adéquat
Semper eadem

Informations et autre bazar
Depuis le : 29/08/2016 , j'ai fait gagner  : 130 points ce mois-ci à la faction : royale en jouant : 12133 fois sur Epicarena : .

i feel like the possibility of all those possibilities being possible is just another possibility that can possibly happen


Mes médailles : : Meilleur King - Septembre 2016 . : Meilleur King - Octobre 2016 . : Meilleur King - Mars 2017 . : Meilleur King - Janvier 2017 . : Les Z'amoureuses - Mars 2017 . : Meilleur Stella - Mai 2017 . : Meilleur Stella - Juin 2017 . : Meilleur Riddle - Novembre 2017 . : Meilleur Riddle - Avril 2018 . : Duo gagnant - Avril 2018 . : Maquilleur de monstres - Juin 2018 . : Meilleur King - Juillet 2018 . : Meilleur King - Novembre 2018 . : Meilleur King - Janvier 2019 . : Meilleur King - Février 2019 Meilleur King - Mars 2019 Meilleur King - Avril 2019 Meilleur King - Mai 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMar 31 Juil 2018 - 1:59

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se


Une Histoire sans Fin - Page 11 Ljwi
“I keep racking my brain but only my delusions make sense.”
Voir le profil de l'utilisateur
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMar 31 Juil 2018 - 16:01

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
Adéquat
Semper eadem

Informations et autre bazar
Depuis le : 29/08/2016 , j'ai fait gagner  : 130 points ce mois-ci à la faction : royale en jouant : 12133 fois sur Epicarena : .

i feel like the possibility of all those possibilities being possible is just another possibility that can possibly happen


Mes médailles : : Meilleur King - Septembre 2016 . : Meilleur King - Octobre 2016 . : Meilleur King - Mars 2017 . : Meilleur King - Janvier 2017 . : Les Z'amoureuses - Mars 2017 . : Meilleur Stella - Mai 2017 . : Meilleur Stella - Juin 2017 . : Meilleur Riddle - Novembre 2017 . : Meilleur Riddle - Avril 2018 . : Duo gagnant - Avril 2018 . : Maquilleur de monstres - Juin 2018 . : Meilleur King - Juillet 2018 . : Meilleur King - Novembre 2018 . : Meilleur King - Janvier 2019 . : Meilleur King - Février 2019 Meilleur King - Mars 2019 Meilleur King - Avril 2019 Meilleur King - Mai 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMer 1 Aoû 2018 - 15:21

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après


Une Histoire sans Fin - Page 11 Ljwi
“I keep racking my brain but only my delusions make sense.”
Voir le profil de l'utilisateur
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMer 1 Aoû 2018 - 15:41

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
BlackCat
Pas de sanglots, pas de tombeaux

Informations et autre bazar
Depuis le : 21/03/2018 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Vert pomme en jouant : 3603 fois sur Epicarena :



Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyJeu 2 Aoû 2018 - 19:14

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo


Une Histoire sans Fin - Page 11 26_4_111
Zoey
Voir le profil de l'utilisateur
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyJeu 2 Aoû 2018 - 19:44

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
BlackCat
Pas de sanglots, pas de tombeaux

Informations et autre bazar
Depuis le : 21/03/2018 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Vert pomme en jouant : 3603 fois sur Epicarena :



Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyLun 6 Aoû 2018 - 21:04

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé


Une Histoire sans Fin - Page 11 26_4_111
Zoey
Voir le profil de l'utilisateur
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyLun 6 Aoû 2018 - 21:31

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
BlackCat
Pas de sanglots, pas de tombeaux

Informations et autre bazar
Depuis le : 21/03/2018 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Vert pomme en jouant : 3603 fois sur Epicarena :



Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMar 7 Aoû 2018 - 13:26

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation


Une Histoire sans Fin - Page 11 26_4_111
Zoey
Voir le profil de l'utilisateur
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMar 7 Aoû 2018 - 20:55

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
Azumii

Informations et autre bazar
Depuis le : 13/08/2018 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Aucune en jouant : 59 fois sur Epicarena : .

Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyLun 13 Aoû 2018 - 21:20

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une


Une Histoire sans Fin - Page 11 B5h2
Voir le profil de l'utilisateur
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyLun 13 Aoû 2018 - 21:24

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
Adéquat
Semper eadem

Informations et autre bazar
Depuis le : 29/08/2016 , j'ai fait gagner  : 130 points ce mois-ci à la faction : royale en jouant : 12133 fois sur Epicarena : .

i feel like the possibility of all those possibilities being possible is just another possibility that can possibly happen


Mes médailles : : Meilleur King - Septembre 2016 . : Meilleur King - Octobre 2016 . : Meilleur King - Mars 2017 . : Meilleur King - Janvier 2017 . : Les Z'amoureuses - Mars 2017 . : Meilleur Stella - Mai 2017 . : Meilleur Stella - Juin 2017 . : Meilleur Riddle - Novembre 2017 . : Meilleur Riddle - Avril 2018 . : Duo gagnant - Avril 2018 . : Maquilleur de monstres - Juin 2018 . : Meilleur King - Juillet 2018 . : Meilleur King - Novembre 2018 . : Meilleur King - Janvier 2019 . : Meilleur King - Février 2019 Meilleur King - Mars 2019 Meilleur King - Avril 2019 Meilleur King - Mai 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyDim 2 Sep 2018 - 20:57

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge


Une Histoire sans Fin - Page 11 Ljwi
“I keep racking my brain but only my delusions make sense.”
Voir le profil de l'utilisateur
Elzira

Informations et autre bazar
Depuis le : 23/07/2013 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Riddle, la faction la plus drôle du moooonde, en jouant : 26285 fois sur Epicarena : . Verte depuis ce jour et pour toujours. ♥️
Une Histoire sans Fin - Page 11 E7f014f0f6932bbae75989b6467986c9f161aefc_128


Mes médailles : : Gagnante Event n°1 . : Meilleur Joueur - Août 2013 . : Meilleur Riddle - Septembre 2013 . : Meilleur Riddle - Août 2013 . : Meilleur Joueur - Octobre 2013 . : Meilleur Riddle - Octobre 2013 . : Meilleure Riddle - Février 2014 . : Meilleure Joueuse - Février 2014 . : Meilleure Riddle - Mars 2014 . : Meilleure Riddle - Avril 2014 . : Meilleure Joueuse - Avril 2014 . : Meilleure Riddle - Mai 2014 . : Polyvalente - Juin 2014 . : Meilleure Riddle - Juillet 2018 . : Meilleure Riddle - Août 2018 Meilleure Joueuse - Août 2018 Meilleure Riddle - Septembre 2018 Meilleure Riddle - Avril 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyVen 7 Sep 2018 - 2:32

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge feu



gimme  llama jump  youpi kyaaaah excited
Une Histoire sans Fin - Page 11 Elzira12
Merci Drill' pour la signa   innocent
Psst, Invité, tu es fantastique heart  
Voir le profil de l'utilisateur
Dandelion

Informations et autre bazar
Depuis le : 15/07/2018 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Aucune en jouant : 1095 fois sur Epicarena : .

Mes médailles : : Meilleure Solaris - Août 2018 . : Meilleure Joueuse - Septembre 2018 . : Meilleure Solaris - Septembre 2018 . : Meilleure Solaris - Février 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMar 25 Sep 2018 - 4:14

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge feu mais


HELLO, HELLO
Let me tell you what it's like to be a ZERO, ZERO
Let me show you what it's like to always FEEL, FEEL
Like I'm empty and there's nothing really REAL, REAL
I'M LOOKING FOR A WAY OUT


Une Histoire sans Fin - Page 11 Bhbhb11Une Histoire sans Fin - Page 11 Nnjn17
Voir le profil de l'utilisateur
Adéquat
Semper eadem

Informations et autre bazar
Depuis le : 29/08/2016 , j'ai fait gagner  : 130 points ce mois-ci à la faction : royale en jouant : 12133 fois sur Epicarena : .

i feel like the possibility of all those possibilities being possible is just another possibility that can possibly happen


Mes médailles : : Meilleur King - Septembre 2016 . : Meilleur King - Octobre 2016 . : Meilleur King - Mars 2017 . : Meilleur King - Janvier 2017 . : Les Z'amoureuses - Mars 2017 . : Meilleur Stella - Mai 2017 . : Meilleur Stella - Juin 2017 . : Meilleur Riddle - Novembre 2017 . : Meilleur Riddle - Avril 2018 . : Duo gagnant - Avril 2018 . : Maquilleur de monstres - Juin 2018 . : Meilleur King - Juillet 2018 . : Meilleur King - Novembre 2018 . : Meilleur King - Janvier 2019 . : Meilleur King - Février 2019 Meilleur King - Mars 2019 Meilleur King - Avril 2019 Meilleur King - Mai 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMer 10 Oct 2018 - 23:30

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge feu mais qui


Une Histoire sans Fin - Page 11 Ljwi
“I keep racking my brain but only my delusions make sense.”
Voir le profil de l'utilisateur
Drill'

Informations et autre bazar
Depuis le : 11/06/2014 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Solaking en jouant : 8512 fois sur Epicarena : .

Mes médailles : : Meilleure Solaris - Juillet 2014 . : Comptable - Août 2014 . : Meilleure King - Septembre 2018 . : Meilleure King - Octobre 2018 . : Meilleure King - Décembre 2018
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyMer 10 Oct 2018 - 23:41

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge feu mais qui semblait


Une Histoire sans Fin - Page 11 2154049ne0qwos3ax_by_poisen2014-daqy6ztUne Histoire sans Fin - Page 11 Drill_12Une Histoire sans Fin - Page 11 2154049ne0qwos3ax_by_poisen2014-daqy6zt
Voir le profil de l'utilisateur http://art-the-fruits.forumpro.fr/
Adéquat
Semper eadem

Informations et autre bazar
Depuis le : 29/08/2016 , j'ai fait gagner  : 130 points ce mois-ci à la faction : royale en jouant : 12133 fois sur Epicarena : .

i feel like the possibility of all those possibilities being possible is just another possibility that can possibly happen


Mes médailles : : Meilleur King - Septembre 2016 . : Meilleur King - Octobre 2016 . : Meilleur King - Mars 2017 . : Meilleur King - Janvier 2017 . : Les Z'amoureuses - Mars 2017 . : Meilleur Stella - Mai 2017 . : Meilleur Stella - Juin 2017 . : Meilleur Riddle - Novembre 2017 . : Meilleur Riddle - Avril 2018 . : Duo gagnant - Avril 2018 . : Maquilleur de monstres - Juin 2018 . : Meilleur King - Juillet 2018 . : Meilleur King - Novembre 2018 . : Meilleur King - Janvier 2019 . : Meilleur King - Février 2019 Meilleur King - Mars 2019 Meilleur King - Avril 2019 Meilleur King - Mai 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyDim 21 Oct 2018 - 3:20

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge feu mais qui semblait étonnement


Une Histoire sans Fin - Page 11 Ljwi
“I keep racking my brain but only my delusions make sense.”
Voir le profil de l'utilisateur
Dandelion

Informations et autre bazar
Depuis le : 15/07/2018 , j'ai fait gagner  : 0 points ce mois-ci à la faction : Aucune en jouant : 1095 fois sur Epicarena : .

Mes médailles : : Meilleure Solaris - Août 2018 . : Meilleure Joueuse - Septembre 2018 . : Meilleure Solaris - Septembre 2018 . : Meilleure Solaris - Février 2019
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyDim 24 Mar 2019 - 11:26

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge feu mais qui semblait étonnement très
Voir le profil de l'utilisateur
Symphonie

Informations et autre bazar
Depuis le : 06/10/2015 , j'ai fait gagner  : 18 points ce mois-ci à la faction : Stella'prématie sur le territoire de ton muffin au chocolat en jouant : 7151 fois sur Epicarena : .


Mes médailles : : Meilleure Stella - Septembre 2016 . : Meilleure Stella - Octobre 2016 . : Meilleure Stella - Septembre 2017 . : Meilleure Stella - Avril 2017 . : Meilleure Stella - Juin 2018 . : Meilleure Stella - Août 2018
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 EmptyLun 3 Juin 2019 - 23:11

Effectivement, des canards tronqués couraient agilement sur une route jaune contournant des champs bleus afin qu'on plante infiniment des patates sacrées et du sel roux qui donnaient du cannabis. Donc, Francis était déjà content car sa brouette gonflait comme une jument qui siffle, pourtant les archétypes troués montraient une démence inconditionnelle et futuriste pour les dévorer tels l'intense détermination d'un astronaute. Samedi, quand les fleurs discutaient et tricotaient des histoires délicates pour les effrayer malgré la compassion que les vaches éprouvaient beaucoup, un eunuque commença à tomber amoureux d'une chaussette salie par les boudins qui truquaient sa fesse antérieure. Ensuite, vint Herbert le calendrier pornographique aussi prompte que les planches perdues en acier goudronné, qui trouait le cul à plusieurs photographes jaunes avec autant de grâce que des mammouths voltigeurs profitant du vent pour déchiqueter les araignées perdues dans la graisse de camionnette. Suivi de Jeannette, femme militante pour la maison des Lannister, qui étudiait facilement la typographie japonaise comme une dératée pour rattraper Picdam, étant aussi psychopathe et frivole que des enfants rois du flood intensif, il décida de resserrer sa casquette contre les fesses d'un yak. Un congélateur troué par ma grand-tante était brûlé jusqu'au mercredi de Pâques pour trinquer avec Josette la coquette moche en caleçon à fleurs bleues sensuelles pendant que des jardiniers droguaient les chenilles perchées dans les pantoufles de peau de chameau. C'est comme quand Epicarena dévorait des outils rouillés par l'eau tandis que les lampadaires curaient le pied d'une centrifugeuse bariolée enflammée comme une bouteille lacrymogène. Mamy gâteau fumait un stylo violet clair incroyablement concassé pour pouvoir mieux sentir les champignons lévitant sous ces étranges vitres donnant sur une barque abandonnée flottant sur un canal nauséabond le long de ces canaux fuligineux et tumultueux. Inévitablement, la poussière s’émancipait de loin sous les sofas bleus sur pattes qui trépignaient d'impatience comme des flammes désinvoltes reniflant un hamster courant dans tous les sens pour inventer la pluie mouillée comme l'air printanier. Une écharde happée par les vents du gros balourd suffisait largement à surveiller Poutine afin de l'empêcher de traire ses lamas virtuels aux rayures rayées rayonnantes qui pullulent vraiment et triomphent du vase rose pétillant. Entre les pinceaux sacrés, une fée lumineuse et un oscar flamboyant rouge étaient posés tranquillement dans l'ombre flamboyante tiède du volcan paresseux, ils buvaient de grandes bouteilles de bière en mangeant un cookie magique. Mais soudain un ours jaillit de la litière de maman, en sifflotant une symphonie mystérieuse qui rappelait presque un béret allemand du monde de l'imaginaire collectif même si elle dupliquait trop étroitement des hippopotames timides. Pendant cette courte tricherie, le ministre de la solitude avait choisi de créer la tendance des bancs privés pour permettre à quiconque de détester les cookies sans chocolat de Spider-Man et c'est horrible puisque Roberte titubait de peur que sa recette de brownie à la chaussure n'allait brûler dans un tourbillon très nauséabond et poilu qui s'égayait dans les raviolis bleus à profusion qui sentaient très intensément les éléphants roses moisis. Pourtant, Macron, ce puéril méchant désirait accuser les curés qui fabriquaient des boîtes laides pour ranger du sel et de la puante qui donnaient des envies de rire comme un espèce de machin. Vint ensuite ma tante, une girafe mélomane aimant le paysage vraiment riches en agrafes, elle attrapa ma chaise d'une jambe, si glacée que même un petit chaton si tendre mais amoché par un bel avion propulsé par des betteraves oranges ne chantant du rap torride mais alors une brouette pleine de noisettes luisantes et une amande cuite à la page blanche et un petit pois. Pourtant Adéquat, déterminé, décida que la soupe aux radis ne se mangerait qu'après un stylo bien taillé en adéquation avec une chaise rouge feu mais qui semblait étonnement très bancale.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Informations et autre bazar
Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Une Histoire sans Fin   Une Histoire sans Fin - Page 11 Empty

 

Une Histoire sans Fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epicarena :: Let's play guys ! :: La Boîte à Jeux :: Une Histoire sans Fin-